Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Le prince de Cochinchine

Le prince de Cochinchine

Retour
 
Livres adultesNouveauté(9782709658454) 
 
Auteur
Jean-François Parot (1946-....) [auteur] 
 
Titre
Le prince de Cochinchine / écrit par Jean-François Parot.
 
Editeur
[Paris] : J.-C. Lattès2017.
 
Résumé
1787  Nicolas Le Floch, en Bretagne pour la naissance de son petit-fils, fait l’objet d’un attentat. C’est le début d’une nouvelle enquête au cours de laquelle il va retrouver son ami de jeunesse Pigneau de Behaine évêque d’Adran venu négocier un traité d’alliance entre le roi de Cochinchine et la France.
Dans un pays épuisé par le déficit grandissant et la faiblesse de Louis XVI  et alors que se profile une convocation des États-Généraux des ennemis extérieurs soutenus par des complots intérieurs vont se mettre en travers des intérêts du royaume. 
Face à de multiples suspects, le commissaire aux affaires extraordinaires devra aussi rechercher l’auteur d’un meurtre mystérieux. Il affrontera les redoutables menées de puissances étrangères et surtout de la Triade, secte orientale liée aux adversaires du roi de Cochinchine. Il sera conduit à protéger le jeune prince Canh héritier du royaume d’Annam des menaces fomentées contre lui. Outre ses entours habituels, le héros des Lumières sera aidé par un étrange érudit jésuite, éclairé par Restif de la Bretonne et croisera Olympe de Gouges.
Ainsi, une nouvelle fois Nicolas Le Floch, soutenu par la confiance du roi et par le soutien circonspect de Sartine, mobilisera ses amis pour résoudre de manière inattendue une intrigue haletante qui mélange affaires d’État et cas criminel. Il accomplira sa tâche avec succès non sans éprouver dans sa vie personnelle les états d’âme suscités par le passage du temps et les menaces de l’avenir.
 
ISBN
978-2-7096-5845-4
 
 
 
Exemplaire
 
 
Code-barres
0060585088
 
N° inventaire
98998
 
Cote
P840 PAR
 
Disponibilité
Prêté. (Date de retour : 11 Juin 2018)
 

 
Description
444 p. ; 21 cm
 
Langue
Français
 
Indice
840
 
Centre d'intérêts
 
 
0

SHARE

SHARE